• Ostéopathie, arthrite et douleurs hivernales

    Ostéopathie, arthrite et douleurs hivernales

    Vous connaissez sans aucun doute une tante, un grand-père, une cousine, bref, quelqu’un de votre entourage qui arrive à prévoir la température extérieure simplement en se basant sur ses douleurs articulaires. Si de telles prédictions n’ont rien de scientifiques en soi et peuvent en laisser plus d’un sceptique, force est d’avouer que l’hiver constitue, pour plusieurs, un cauchemar qui dépasse le problème de l’entrée à déneiger ou de la voiture à déblayer. Si vous êtes aux prises avec des problèmes arthritiques, vous savez sûrement de quoi il est question : cette sensibilité accrue au froid qui semble tordre les os de l’intérieur. Saviez-vous qu’un spécialiste d’Ostéopathie Montréal peut toutefois adoucir votre détresse hivernale ?

     

    Les douleurs arthritiques

     

    L’arthrite reste une des principales causes de l’incapacité physique chez les Canadiens. Incluant une centaine de maladies inflammatoires (arthrose, tendinite, polyarthrite rhumatoïde, etc.), l’arthrite provoque de la douleur, de l’enflure et de la raideur dans certaines articulations. Tandis que cette dernière se fait surtout ressentir pendant la première heure d’éveil, elle tend à s’aggraver avec l’inactivité physique. Une diminution de l’amplitude des mouvements, de la fièvre, une perte de poids, de la fatigue ou encore de l’anémie restent d’autres symptômes associés aux douleurs arthritiques.

     

    Comme l’explique le site de la Société de l’arthrite : « La douleur est un système d’alarme qui signale les dommages (ou les lésions). […] Votre cerveau interprète alors le signal en fonction de son intensité et de son emplacement ainsi que de divers autres renseignements, par exemple votre environnement, vos lésions antérieures, vos croyances, votre état émotif et de nombreux autres facteurs. Vous ne ressentez la douleur qu’une fois toutes ces informations traitées par votre cerveau. » Plusieurs causes sont associées aux douleurs liées à l’arthrite. Souvent provoquée par de l’inflammation (qui exerce une pression sur les nerfs situés dans l’articulation ou autour de celle-ci) ou par des lésions articulaires (dommages subis par les tissus et les nerfs qui sont dans l’articulation ou à proximité de celle-ci), il arrive également que le corps, après une douleur prolongée, continue d’envoyer au cerveau de tels signaux malgré qu’aucune source de douleur particulière ne subsiste dans les faits.

     

    Température et arthrite

     

    Différents facteurs peuvent accroître ou provoquer la douleur arthritique : l’activité physique excessive ou insuffisante, le stress ou l’anxiété, la dépression, la mauvaise posture, la fatigue ou l’épuisement ressenti en raison de la douleur chronique, du manque de sommeil ou de mobilité, etc. S’ajoute à cette liste partielle une sensibilité accrue aux variations météorologiques.

     

    Longtemps remis en cause par la communauté scientifique, mais toujours remise sur le tapis par les personnes souffrant de problèmes arthritiques, la corrélation entre les douleurs causées par l’arthrite et les variations de température vient d’être récemment démontrée dans une étude publiée dans la revue Nature Digital Medicine. Selon ces recherches, il existe bien un lien entre douleur chronique et météo humide à basse pression atmosphérique. Certes, aucun lien ne semble exister entre les précipitations réelles ou la température relevée et la douleur en tant que telle, mais les données recensées auprès de 2 658 patients britanniques impliquent hors de tout doute que la douleur ressentie peut être exacerbée par une météo humide, venteuse et froide.

     

    L’ostéopathie comme traitement préventif et curatif

     

    Alors que faire, l’hiver, pour éviter une recrudescence de la douleur ? L’ostéopathie peut s’avérer une solution gagnante à long terme, d’autant plus que son champ d’expertise préconise de considérer chaque patient dans sa globalité et d’adapter les traitements en ce sens. Possédant à la fois un rôle préventif et curatif, les traitements ostéopathiques interviennent directement sur les sources de la douleur et peuvent aider à réduire l’influence de l’inflammation arthritique sur les activités de tous les jours. Des techniques de mobilisations, de massages, de pression et de manipulations permettent à l’ostéopathe de détendre les tensions musculaires qui causent la douleur et à l’articulation, de retrouver une plus grande mobilité.

     

    Bien que l’ostéopathie ne permette pas de guérir les problèmes arthritiques malheureusement incurables à ce jour, elle arrive toutefois à mettre en place un traitement adapté à la cause des douleurs articulaires du patient en diminuant les impacts sur sa qualité de vie de façon significative. « En rééquilibrant les différentes structures entre elles, l’ostéopathe va permettre à l’organisme de s’autogérer et au patient de mieux vivre sa maladie : moins de douleurs, moins d’effets secondaires, gain de mobilité, aisance de mouvements » (Docseniors).

     

    Aussi, n’attendez plus pour prendre rendez-vous auprès d’un spécialiste d’Ostéopathie Montréal qui saura, assurément, vous faire passer une saison hivernale beaucoup plus douce !

    Leave a reply →